FRANÇAIS | RSS FEED
logo Forêt Fernand-Seguin

 

  The Issue *(We apologize, this section has not yet been translated)
 
Le territoire

La ceinture verte Châteauguay-Léry couvre près de 1000 hectares répartis sur le territoire des deux municipalités.

Du côté du Centre écologique Fernand-Seguin, propriété de la ville de Châteauguay, seulement 43 hectares de forêt sont protégés, et une partie des sentiers fréquentés par les usagers se trouvent à l’extérieur de cette superficie protégée.

Une partie du boisé contigu au Centre écologique Fernand-Seguin appartient actuellement au ministère des Transports du Québec; ce sont des terrains qui avaient été acquis pour l’aménagement d’une bretelle d’accès à l’autoroute 30. Le tracé de cette section ayant été modifié, cette portion du territoire est disponible, n’étant plus utile pour le MTQ.

> Satellite image of the green belt

> Map of the lots owned by the MTQ

haut de page

La valeur du territoire

Au moins 23 espèces floristiques susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables : l’Aubépine ergot-de-coq, le Caryer ovale et le Noyer cendré (également inscrit sur la liste des espèces en voie de disparition en vertu de la Loi fédérale sur les espèces en péril.

Plusieurs types d’érablières matures.

Grande diversité d’espèces floristiques.

Plus de 120 espèces d’oiseaux nichent dans ce secteur ou s'y arrêtent en migration; cela représente environ 25% des espèces aviaires pouvant être observées au Québec.

Le Centre écologique Fernand-Seguin accueille chaque année 40 000 visiteurs; les seuls terrains appartenant à la ville de Châteauguay, qui constituent une aire protégée de 43 ha, ne sont pas suffisants pour accueillir une telle clientèle.

> Consultez les inventaires floristiques, fauniques et mycologiques

haut de page

Une valeur reconnue

La valeur de ce site a été reconnue aussi bien par la population que par diverses instances.

En 1988, le groupe écologique Option verte a remis au conseil municipal de Châteauguay une pétition signée par 1176 citoyens demandant l’agrandissement du Centre écologique Fernand-Seguin et la protection de la ceinture verte située aux limites de Châteauguay et de Léry. Cette demande est demeurée lettre morte, tout comme celle réitérée en 1990 avec une seconde pétition de 1761 noms.

En 2002, la Communauté métropolitaine de Montréal identifiait ce territoire comme étant une aire à protéger et lui accordait  «une valeur écologique élevée», à cause notamment de la diversité et de la maturité des peuplements forestiers; elle faisait également valoir que «la conservation de ce bois permettrait de créer un corridor vert qui pourrait inclure l’île Saint-Bernard et la réserve indienne de Kahnawake».

La MRC de Roussillon reconnaît aussi la grande valeur écologique de ce territoire.

haut de page

Communauté métropolitaine
de Montréal
Parc écologique de l’Archipel
La Communauté métropolitaine de Montréal a reconnu la valeur de la ceinture verte Châteauguay-Léry en l’identifiant comme territoire à protéger dans son règlement de contrôle intérimaire et en l’incluant dans son entente sur le développement durable.
La ceinture verte Châteauguay-Léry fait partie du projet de Parc écologique de l’Archipel de Montréal soutenu par plus d’une cinquantaine d’organisations environnementales de la grande région métropolitaine, dont le comité "SOS Centre écologique Fernand-Seguin".

Description du boisé

Carte de la CMM

Description du projet

Article du Devoir

 

Agir avant qu’il ne soit trop tard

Urgence d’agir, car les terrains sont actuellement dans la mire de promoteurs immobiliers et l'un d'eux a même déjà rasé une partie du boisé en juin 2008.

Intervention sollicitée pour que l’autorité de tous les terrains excédentaires du domaine de l’État actuellement au ministère des Transports du Québec et qui se situent aux limites des municipalités de Châteauguay et Léry soit transférée au ministère du Développement durable de l’Environnement et des Parcs du Québec à des fins d’aire protégée.

Dans le Sud du Québec, les habitats naturels ne cessent de perdre du terrain.

La protection de la ceinture verte surviendrait à un bon moment, alors que le gouvernement du Québec souhaite faire passer la proportion de ses aires protégées de 6 à 8%. Une première étape puisque l’objectif fixé par l’Union mondiale de la nature est plutôt de 12%.

 

> Sign the online petition

 

Latest News :
+ SEE ALL

 

 

 
haut de page
 
Website by Julie Hamilton / Photos: Dominic Gendron and Julie Hamilton