English click here
Nous réclamons une consultation publique
sur l’avenir de Léry
 
Une augmentation de la population

Léry se prépare à installer un réseau d’aqueduc et d’égout; une bonne nouvelle pour l’environnement ainsi que pour la santé des citoyens. Mais ce réseau ouvrira la porte à de nouveaux développements domiciliaires sur tout le territoire zoné en habitation. Dans le plan d’urbanisme actuellement en vigueur, si les territoires ainsi zonés étaient développés, la population de Léry pourrait passer de 2 377 à plus de 15 000 habitants.

Pourquoi? Parce que chaque nouveau projet de développement domiciliaire sur le territoire de la MRC Roussillon doit respecter un minimum d’habitations par hectare: soit une « densité brute moyenne minimale de 14 logements à l’hectare »*.
* Source: Schéma d’aménagement révisé, MRC Roussillon, 21 janvier 2008, page 2-48

 

Le plan d’urbanisme

340 hectares* sont actuellement zonés habitation dans le secteur Est (à l’est du boulevard Léry).

14 unités/hectare X 340 hectares = plus de 4 000 nouveaux logements (possibles)
* 1 hectare = 107 640 pieds carrés

Considérant la moyenne de 2,6 résidants par logement, la population de Léry pourrait se voir augmenter de plus de 10 400 habitants. Et ceci, sans compter le secteur Ouest…

Cela représente les impacts possibles d’un plan d’urbanisme. Or, Léry doit déposer son nouveau plan d’urbanisme d’ici la fin du mois de mars. Nous réclamons donc une consultation publique sur l’avenir de Léry.

 

L’impact sur nos comptes de taxes municipales

En 2009, la dépense municipale de fonctionnement par habitant à Léry s’élevait à 703$.

En comparaison, les mêmes dépenses de fonctionnement pour les villes du Québec comptant de 10 000 à 24 999 habitants étaient d’en moyenne 1 662$ par habitant*. Une augmentation de 136,4%!
* Source: Direction générale des finances municipales du Ministère des affaires municipales.

Léryverain(e)s, notre qualité de vie et notre compte de taxes dépendront du plan d’urbanisme que nous nous donnerons!